Le portail de jeunesse de la Russie Molod  
L'entre au cabinet personnel


 

 La version pour le sceau
La publication 18:10 23-04-2011
Est renouvele 18:10 23-04-2011
Plus de moitis des Russes trouvent que dans le futur la dsagrgation du pays est relle

52 % des interrogs trouvent qu'en Russie il y a des problmes pineux et les contradictions, qui peuvent amener jamais dans le futur la dsagrgation du pays. Cependant plus de quart interrog (27 %) croient que les problmes semblables est absents. De cela tmoigne le sondage de toute la Russie du Fonds "Opinion public" pass le 16 avril parmi 1500 rpondants.

La plupart des Russes - 52 % - trouvent que dans notre socit il y a des problmes pineux et les contradictions, qui peuvent amener jamais dans le futur la dsagrgation du pays. Cependant plus de quart interrog (27 %) croient que les problmes semblables est absents.

De cela tmoigne le sondage de toute la Russie du Fonds "Opinion public" pass le 16 avril parmi 1500 rpondants.

Au cours du sondage s'est rvl que les rpondants trouvent comme les essentiels parmi tels problmes explosibles - les ingalits sociales, les diffrences rgionales du niveau de vie de la population et le niveau de vie bas en tout, le chmage, le dsaccord interethnique. Sont mentionnes un peu moins souvent les ambitions imprieuses des chefs rgionaux ("chaque prince veut devenir tsarkom"), la vnalit des fonctionnaires et les politiques, la faiblesse du pouvoir fdral, la situation en Tchtchnie, le terrorisme, la criminalit.

Les sociologues marquent qu'except les problmes intrieurs socio-conomiques et politiques, qui peuvent devenir la condition pour la dsagrgation du pays, 58 % des Russes appellent encore et les forces dfinies, qui obtiennent d'une manire oriente cela. De plus seulement 13 % nient la prsence des tels.

Avant tout les participants du sondage indiquent "l'tranger" : "les voisins malfaisants", de vieux et nouveaux adversaires sur l'espace gopolitique - les tats-Unis, le Japon, la Chine, Isral, l'Ukraine, la Gorgie, "les pays islamiques".

Il y a des ennemis du dedans, "la cinquime colonne". On les range le plus souvent les oligarques, "les nouveaux Russes", les reprsentants des structures imprieuses du divers niveau (les dputs de la Douma d'tat, les membres du gouvernement, le pouvoir fdral en tout), le parti et leurs leaders, les chefs rgionaux - "les prsidents menus", les nationalistes et les no-fascistes, les terroristes, les groupements ("mafia") criminels.

Quant au danger rel de la dsagrgation de notre pays - et non les conditions d'un tel dveloppement des vnements, - cela, l'avis de Russe chaque cinquime (20 %), aujourd'hui elle n'existe pas. Cependant la plupart sont persuads qu'un tel danger est - 30 % croient que la menace est grande, a 32 % l'estiment comme insignifiant. De plus, l'avis de rpondant chaque troisime (32 %), la menace de la dsagrgation de la Russie s'est renforce ces dernires annes, et seulement 14 % croient qu'elle a faibli. 36 % trouvent que sous ce rapport de rien n'a pas chang.

2 r0b0ts

Comme montre le sondage, un tiers de rpondants trouvent que les pouvoirs russes sous-estiment cette menace (35 %), le quart - que ses chelles sont estimes correctement (25 %), et les peu (8 %) trouvent qu'elle est exagre, communique "Interfax".

La source : Molod
SUR Molod... Les contacts Le placement de la publicit Nos Amis L'Information juridique Les sponsors